17 janvier 2017

Les bétises de la ministre du patrimoine du Canada

Mélanie Joly, ministre du patrimoine, Canada.
Être ministre du patrimoine et ne pas connaître son histoire... où étaient ses conseillers/ières... ses correcteurs et faiseurs de discours ? 
Cela fait dure une ministre qui ne sait se joindre à des gens instruits et compétents...
À sa place, je me tairais...  cela lui éviterait de dire des bêtises...
 

16 décembre 2016

VOULEZ-VOUS CONNAÎTRE L'AVENIR ?

VOULEZ-VOUS CONNAÎTRE L'AVENIR ? 

LISEZ L'HISTOIRE !

Pour ceux qui croient encore qu'ils ne recommenceront pas !

JE ME SOUVIENS des 1400 fermes brûlées par l'armée britannique...

JE ME SOUVIENS QUE J'OUBLIE...

Derrière le déclin de l’histoire du Québec, c’est en fait le concept même de nation québécoise qu’on est à sortir des écoles, au profit d’une histoire « citoyenne » qui confond valeurs universelles et valeurs québécoises et qui refuse de voir le cheminement historique du peuple québécois autrement que par une série de singularités.

Une meilleure compréhension des enjeux propres au Québec par de jeunes adultes apparaît urgente compte tenu de l’importance des débats qui défraient l’actualité et de la fragilité de la vie démocratique chez nous.

Le niveau collégial doit pouvoir par la suite aborder sans complaisance les crises et les ruptures dans l’histoire du Québec et mieux outiller ceux et celles qui détiendront demain les rênes du pouvoir. Plus généralement, une meilleure connaissance des origines du Québec actuel peut seule permettre à des jeunes de 16 à 19 ans d’intégrer la société, à la veille d’y faire l’expérience du travail, des services publics ou de l’isoloir du bureau de scrutin.

Je ne me souviens plus

L’état désastreux de l’enseignement de l’histoire nationale
dans le réseau collégial public du Québec
http://www.ledevoir.com/documents/pdf/histoire.pdf

« À ne pas fréquenter l’histoire, un peuple se vide de sa substance. Le Québec devrait en convenir et donner, dans l’école, des heures à l’histoire. Les querelles d’écoles et de méthodes, par ailleurs passionnantes, sont secondaires. »
 - Louis Cornellier

« Chacun est libre de considérer que son histoire nationale est celle du Canada ou celle du Québec ou celle des Mohawks. Où est le problème ? […] Le problème majeur semble être que les Québécois dans leur ensemble ignorent leur histoire. »
- René Durocher

5 septembre 2016

BILAN DES PROSPECTUS PUBLICITAIRES D'AOÛT

BILAN DES PROSPECTUS PUBLICITAIRES D'AOÛT

GRADUELLEMENT, des changements sont manifestes pour la francisation de ces documents notamment Maxi et Provigo. Cependant, le BILINGUISME des prospectus n'est que LA POINTE DE L'ICEBERG du bilinguisme nocif auquel ON SOUMET notre société : services municipaux, gouvernementaux, hospitaliers, lieux de travail, contravention, etc. NOCIF particulièrement dans la région de Montréal. Le NOUVEAU CITOYEN d'ici reçoit le message qu'il n'est pas nécessaire d'apprendre le français.
Le bilinguisme individuel peut être enrichissant mais le bilinguisme collectif est suicidaire.
Alors que certains laissent sous-entendre avec leur livraison de prospectus hebdomadaires rigoureusement bilingues que ""NO NEED TO LEARN FRENCH"", plusieurs autres agissent de manière à respecter la majorité francophone.
La francisation offerte par SEARS depuis longtemps, et par certains autres commerces de manière sporadique y compris nos vedettes de ce mois, ne se retrouve presque jamais chez tous les autres publicitaires qui préfèrent le BILINGUISME DU PERROQUET. 
Ce qui est écrit en français, c'est pour tout le monde qui vit ici soit qu'il parle français ou qu'il soit en train de l'apprendre.

J'écris à tous ces publicitaires pour les informer des changements apportés aux parutions publicitaires (Voir liste plus bas).
Quant à BEST BUY qui nous offrait aussi des prospectus unilingues français, le fait maintenant de manière numérique et ce, uniquement en français même pour la description de produits contrairement à JEAN COUTU qui l'a imité depuis le mois de juillet mais dont le prospectus numérique est majoritairement bilingue. 

Il nous faudra veiller à ce que notre langue soit présente surtout chez ceux qui peinaient à respecter notre langue auparavant afin qu’ils ne l’oublient pas davantage en publicité numérique électronique.
CATÉGORIE : FRANCISATION DU MOIS
Selon son habitude, SEARS nous a remis ses publicités unilingues françaises durant tout le mois, les 2, 9, 16, 23, 30 août.

Les CHAUSSURES POP (voir photo) et RUBINO l'ont imité le 16 août de même que les matelas DORMEZ-VOUS le 30 août.
CAGÉGORIE : LES GRANDS TITRES EN FRANÇAIS

Les commerces qui nous présentent ces grands titres en français conservent la description bilingue des objets à vendre : les habituels MÉTRO, SUPER C et UNIPRIX.
Toutefois, UNIPRIX nous a glissé un peu de bilinguisme pour des produits de beauté le 9 août, pour un article de mesure de diabète le 23 août et une promesse de cadeau pour le 30 août si nous achetions pour 65 $ de cosmétiques.

LA LUMIÈRE BONANZA a rejoint ce groupe les 23 et 20 août et MONDOU le 23 août.
MAXI a presque rejoint le groupe le 30 août mais il y avait du bilinguisme dans l'avant-dernière page.
CATÉGORIE : GRAND TITRES FRANÇAIS ET BILINGUES
 
Certains commerces dont le nombre semble avoir diminué : 4 sont souvent cités dans cette catégorie: Maxi, Provigo, IGA et Pharmaprix. Ceux-ci utilisent les GRANDS TITRES en français et d'autres bilingues, hésitant à le faire d'une manière totale en français. On a droit à un mélange de grands titres en une seule langue parfois en deux en plusieurs occasions.
Reconnaissons qu'on est témoin de changements qui s'annoncent permanents.. Maxi et Provigo ont modifié leur première page qui devient de plus en plus majoritairement française comme IGA l'a fait depuis un mois et dont nous vous avons présenté des photos des prospectus le mois dernier.
Consultez les deux photos de MAXI de ce mois (celles du 2 et du 9 août) pour constater par vous-même ces changements. (Voir photos)
Vous pourrez constater le même mouvement chez son commerce jumeau, PROVIGO, avec la photo du prospectus du 2 août. (Voir photo).
Évidemment le bilinguisme automatique ne disparaît pas complètement chez ces deux compagnies jumelées.
MAXI nous présente presque tout uniquement en français à l'exception des vêtements Joe Fresh le 2 août, de même pour le 9 août en y ajoutant une avant-dernière page totalement bilngue. Le 16 août, il récidive pour les vêtements Joe Fresh et y ajoute le bilinguisme pour les Everey day Essentials, Le 23 août, l'avant-dernière page est rigoureusement bilingue.
PROVIGO agit suit le même processus en présentant maintenant presque tous les grands titres en français avec quelques éléments bilingues. Malgré la presque totalité des premières pages en français, le 2 août, 3 pages intérieures présentent des grands titres rigoureusement bilingues. Le 9 août et le 16 août malgré les grands titres uniquement en français, 2 pages centrales sont rigoureusement bilingues alors que le 23 août ce sont 4 pages bilingues y compris le concours pour l'obtention de billet de hockey. Le 30 août, là c'est le méli-mélo linguistique : les deux premières pages rabat utilisent des grands titres uniquement en français puis la deuxième page est bilingue puis les grands titres en français réapparaissent à l'exception de 2 pages parmi les dernières qui sont rigoureusement bilingues.
IGA semble avoir modifié sa première page qui est presque uniquement en français maintenant tout en poursuivant sa méthode habituelle de faire suivre de pages bilingues (y compris la recette coutumière) alors qu'ensuite tous les Grands Titres en français sont utilisés pour les pages suivantes. Je n'ai pu examiner le prospectus du 9 août.
PHARMAPRIX poursuit sa politique du bilinguisme dans les pages enveloppantes (la première et la dernière) puis Grands Titres en français dans les autres pages à l'exception d'une autre page bilingue insérée dans la partie avec les Grands Titres uniquement en français. Ce fut le processus habituel pour chaque semaine du mois.
CATÉGORIE : BILINGUALEUX NO NEED TO LEARN FRENCH 
Les commerces suivants demeurent fidèles à leur bilinguisme intégral : Canadian Tire, Rossy, Walmart, Bureau en gros, et Rossy.
CERTAINS COMMERÇANTS ne comprennent pas que les prospectus bilingues indiquent aux nouveaux arrivants que le français est une option qu'on peut choisir de ne pas l'apprendre.
Ce n’est pas ainsi qu’on devrait accueillir les gens dans la société du Québec. La langue commune doit être le français, ceci n’étant pas incompatible avec l’usage de toutes les autres langues du monde dans ses activités individuelles. Le Québec est le seul lieu en Amérique du Nord où le français peut espérer être la langue commune. Ceci n’a aucun lien avec une quelconque loi 
linguistique, mais avec le simple respect d’une population majoritaire.


Nadine Vincent, linguiste professionnelle affirme : « Quand on dit que Montréal s’anglicise, on ne parle pas de chaque individu qui devient de plus en plus à l’aise avec l’anglais, souligne cette dernière. Le bilinguisme individuel est une chose formidable, et le polyglottisme encore plus. Mais quand les institutions (j’ajoute les automatismes commerciaux) se bilinguisent, il y a danger [...] « On n’a pas d’autre choix que de continuer à tenir très serré les rênes des politiques linguistiques, affirme-t-elle. C’est le seul instrument dont on dispose pour assurer la pérennité de la langue. Autrement, l’anglicisation se fera en une génération. »

POUR MA PART, j'écris à tous ces commerces pour les informer des nouveaux mouvements des prospectus hebdomadaires.
Que ce soit pour rejoindre ceux qui publient dans notre langue maternelle pour leur exprimer notre satisfaction ou pour communiquer aux « bilingualeux » automatiques, voici quelques adresses. Je vous suggère d’écrire dans le volet Message car les messages placés directement sur le site semblent s’effacer rapidement.


 Liste des publicitaires de prospectus hebdomadaires :
Nos vedettes du mois :
-Sears sur facebook : https://www.facebook.com/sears/?fref=ts

vente au détail et grand public 3, 610 000 et plus
-Loblaws Canada : sur facebook 
-Pharmaprix sur facebook 
-IGA Vive la Bouffe sur facebook
-Métro sur facebook
-Uniprix internet: uniprix.com Contactez-nous
-Mondou sur facebook
-Economax (Brault & Martineau) sur facebook
-Wallmart Canada sur facebook 
-Rossy sur facebook 
-Canadian Tire sur facebook
-Bureau en gros : sur facebook Staples Canada
-Corbeil







8 août 2016

Au nom de la religion d’amour et de paix

Attention pas d’amalgame !
Au nom de la religion d’amour et de paix
Par Le ZOUNG©
Un pauvre immigré
 l’enfance difficile
Qui n’a pu s’intégrer
Dans une France hostile
A manifesté son désarroi
En commettant un petit attentat
Le pauvre diable a tiré dans le tas,
Tuant femmes,enfants et vieillards
C’est dire le degré de son émoi,
Et la profondeur de son désespoir !
Obligé de vivre avec les aides sociales
Entouré d’infidèles, mangeurs de
cochon,
De mammifères femelles filles de Satan,
Il n’a pu que craquer. C’était fatal
Fils d’une portée de quatorze enfants,
Ayant plusieurs mères d’adoption,
Dont chacune a produit 14 autres rejetons,
Avec un père invalide dès l’âge de 30 ans,
Comment vouliez-vous que ce pauvre type,
Puisse évoluer harmonieusement
Dans une famille recomposée avec plusieurs mamans
Et seulement 40 000 € par mois de viatique étatique ?
Il faut le comprendre, l’absoudre l’excuser,
Et même le recevoir à l’Élysée,
Le décorer de l’ordre national du mérite,
Et l’honorer de la médaille du martyr islamique.
Cet homme s’est distingué et a agi en héros,
Sans aucune arme sinon un couteau,
D’autres de ses amis adeptes de sa cause,
Utilisent moins glorieux, des Kalachnikovs.
Tout récemment un autre désespéré,
A du utiliser un camion de 19 tonnes,
Pour écraser à Nice, tuer et blesser,
Plus de trois cent cinquante personnes.
Un autre désemparé totalement perdu
A découpé à la hache une femme impudique
Qui déambulait en robe, autant dire complètement nue,
Bravant les préceptes du culte coranique.
Avant lui, il y a quelques jours,
Un autre parangon de la morale et de la vertu,
A attiré des mécréants dans un fast food,
Et les a très courageusement abattus !
Un autre encore allergique à la fête,
Ne pouvant supporter les boîtes de nuit,
 perdu la tête et au nom du prophète,
S’est fait exploser dans ces lieux maudits
Car dans cet antre de stupre et de vice
On danse, on rit, on boit de l’alcool,
Les filles s’adonnent au culte d’Aphrodite,
Draguent et se fond draguer
aussi libres que les hommes
Mais…
Attention pas d’amalgame
Il n’existe aucun lien que ces exactions,
Aient été commis au nom de l’islam,
Religion d’amour et de paix enfin…selon les imams.
Ainsi parla Le ZOUNG©
*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur*** 
Qui est Le ZOUNG© ?
Pour le savoir Cliquez ICI